Apple a décidé de venir titiller les opérateurs avec l’ Apple SIM, sa propre carte SIM data installée directement dans le nouvel iPad mini 3 et l’iPad Air 2 en version Wifi et 4G ! Une stratégie agressive restée jusqu’à présent secrète et qui pourrait bien finir par tuer les cartes à puces classiques de nos chers opérateurs. Mais alors pourquoi engager ce rapport de force ? Quels seraient les intérêts pour la firme à la pomme ?

apple sim forfaits

Apple SIM : les caractéristiques ?

L’ Apple SIM, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une carte SIM data (Internet mobile) multi-opérateurs incorporée directement et seulement dans les nouveaux iPad mini 3 et iPad Air 2 en version Wifi et 4G.

Elle « vous donne la possibilité de choisir parmi une variété de petits forfaits chez certains opérateurs aux États-Unis et au Royaume-Uni, et ce, directement depuis votre iPad. Ainsi, lorsque vous en avez besoin, vous pouvez choisir l’offre qui vous convient le mieux, sans engagement. De plus, quand vous voyagez, vous pouvez également être en mesure de sélectionner un forfait data d’un opérateur local pour la durée de votre séjour ».

L’ Apple SIM permet donc à l’utilisateur d’accéder à Internet sur sa tablette en 3G/4G beaucoup plus simplement qu’avant. Il est donc possible pour le propriétaire d’un iPad et grâce à l’Apple SIM de souscrire et activer directement un forfait data sans engagement sur son appareil et cela, sans passer par l’opérateur.

apple carte sim

Apple SIM : la stratégie ?

Le système plutôt expérimental est donc proposé pour le moment seulement aux Etats-Unis (trois opérateurs) et au Royaume-Uni (un opérateur) mais aucun doute qu’il sera étendu à d’autres pays et pour d’autres fonctionnalités si le succès est au rendez-vous.

Une innovation de rupture ? Pas tellement car en s’attaquant seulement à ces deux pays et de plus uniquement avec la data sur les nouveaux iPad bénéficiant donc du réseau cellulaire (seulement 25% des ventes d’iPad), Apple semble vouloir tester son idée avant une éventuelle démocratisation à l’international mais aussi avec ses smartphones. C’est justement dans cette situation que l’aventure deviendrait très intéressante…Apple Sim

En étendant ce dispositif à l’iPhone, la société dirigée par Tim Cook marcherait clairement sur les plates-bandes des opérateurs. En effet, avec l’ Apple SIM, terminé les cartes SIM classiques délivrées par les opérateurs depuis une vingtaine d’années et place à une carte universelle fournie par Apple et directement intégrée avec ses nombreux avantages : plus de changement de carte SIM, plus de délais pour passer d’une offre à une autre… Bref. Une réelle simplicité qui modifierait le marché mais qui couperait par la même occasion le lien entre l’opérateur et son client. Aie. Un véritable rapport de force car Apple deviendrait un véritable intermédiaire…

Est-il possible qu’un jour vous ne souscriviez plus un forfait Orange, Sfr, Free ou encore Bouygues Telecom mais directement une offre Apple ? Même si, à la base, ce n’est pas le métier de la firme de Cupertino et que pour rappel Apple a encore besoin des opérateurs pour subventionner ses smartphone haut de gamme, la réponse est plutôt positive même s’il est encore trop tôt pour en être certain. On peut en effet tout à fait imaginer Apple négocier avec les opérateurs existants pour pouvoir utiliser leurs réseaux et proposer donc des forfaits « classiques » comme les autres opérateurs. Un changement de business model donc et un véritable séisme pour le marché…

L’avenir nous le dira mais Apple semble terriblement crédible dans cette affaire… Les opérateurs tremblent et le leader mondial des puces, Gemalto a même vu son cours de bourse chuté vendredi 18 octobre de 10% !