BlackBerry

La firme canadienne BlackBerry va mal ! Le constructeur de smartphones vient d’ailleurs d’annoncer lundi la création d’un « comité spécial » composé de cinq membres du conseil d’administration afin d’explorer toutes les possibilités en vu de « redresser la barre ». Différentes options sont proposées : partenariats, alliances stratégiques, sortie de la Bourse, désossement…mais pour  assurer sa survie, ils sont également prêts à vendre « tout simplement » l’entreprise. Suite à cette décision, le plus gros actionnaire, Prem Watsa (PDG de la société financière Fairfax Financial) a décidé de démissionner de son poste au conseil d’administration. Jeff Kagan, analyste du secteur des télécoms a annoncé « Il semble que BlackBerry se rapproche de la fin ». Il est vrai que son succès dans les années 2000 paraît bien loin désormais depuis que la concurrence s’est accentuée et aujourd’hui,  l’entreprise suffoque…Avec seulement 3% des ventes mondiales de smartphones, il est certain que des décisions doivent être prises et cela rapidement. Affaire à suivre.