3

« Big Brother is watching you ». Depuis les récentes révélations d’Edward Snowden concernant l’espionnage avéré de la NSA, cela ne fait plus aucun doute : tous nos faits et gestes sur le Web sont analysés, du mail à la photo de vacances en passant par le tweet commentant la dernière actualité. Face à cela, nombre d’entre nous ont eu le même réflexe : quitter certains réseaux sociaux pour ne plus dévoiler sa vie au grand jour. Et c’est là que les ennuis commencent : il est juste impossible de se désinscrire de certains sites ! Face à cela, Whim a trouvé la solution : le très bon projet justdelete.me, vous permettant en quelques clics de disparaître de (presque) tous les sites ! Alors, on coupe tout ?

Justdelete.me : clic droit, supprimer.

Si tous les sites sont censés respecter la loi en vous donnant à tout moment la possibilité de vous désabonner ou vous désinscrire, certains sont suffisament malins (ou malhonnêtes) pour vous rendre la tâche difficile, voire carrément impossible. La technique des « Dark Patterns » est ainsi utilisée pour vous perdre dans les méandres du site, que vous trouverez à ce stade soit mal conçu, soit sorti de la tête d’un webmaster ne comprenant rien aux habitudes de l’internaute. Et c’est bien là votre erreur !

Cette faculté à perdre le client désireux de rompre son engagement repose sur des techniques prenant en compte la psychologie et le comportement du consommateur, vous dirigeant précisément là où le site veut vous mener. C’est aussi grâce à ces techniques que l’on vous vend des extensions de garantie sans même que vous vous en rendiez compte, ou que l’échange d’un produit ressemble à s’y méprendre au parcours du combattant. Je vous propose d’ailleurs de consulter le site https://darkpatterns.org/ (en anglais), qui balaye de manière très précise les différentes techniques utilisées, souvent à la limite de la légalité.

Souvent plus aguerris aux techniques d’Internet que l’utilisateur lambda, les webmasters usent donc de toutes ces ruses pour maintenir leur avantage sur nous tous. Mais c’était sans compter sur Robb Lewis et Ed Poole, informaticiens de leur état, à l’origine d’un site communautaire permettant de supprimer ses comptes en quelques clic : justdelete.me.

Justdelete.me : il va faire tout noir !

Le site est simple : il s’agit d’une liste de sites Internet, classés par ordre alphabétique et arborant un code couleur.

  • Vert : il est facile de se désinscrire,
  • Jaune : le désabonnement va nécessiter quelques démarches supplémentaires,
  • Rouge : il est très compliqué de quitter le site,
  • Noir : la rupture est impossible !

Autant vous dire que la première visite fait froid dans le dos ! De nombreux sites sont ainsi impossibles à quitter, et pas des moindres : EverNote, Pinterest, Netflix… En cas de clôture de votre compte Pinterest, vos Pins (l’équivalent des tweets sur Twitter) ne seront pas supprimés, simplement cachés, donc encore stockés sur le serveur ! Pour chaque site, un lien vous dirige automatiquement vers la page vous permettant de fermer votre compte, et déjoue donc toutes les stratégies de Dark Patterns. A date, un peu plus de 120 sites sont ainsi recensés, et permettent de faciliter les démarches de beaucoup d’internautes.

L’avantage du site est double : avant de vous inscrire sur le premier réseau social venu, ou de vous abonner à n’importe quelle newsletter, justdelete.me permet de vérifier au préalable s’il vous sera facile d’en sortir. Et la liste des mauvais élèves en terme de protection des données privées saute ainsi aux yeux. Maintenant que vous êtes informés, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de bons partages et une utilisation modérée des réseaux sociaux, car malgré tout, on ne sait toujours pas à quoi jouent les gouvernements avec nos photos de vacances…