Les voitures connectées intègrent de plus en plus le parc automobile mondial mais malheureusement, qui dit « connecté » dit aussi « piratage ». Le magazine américain WIRED vient d’ailleurs de faire une petite expérience. A la base amusante, elle en devient en réalité très inquiétante…

piratage voiture

Cette vidéo est effrayante. Nous pouvons y voir Andy Greenberg, un journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies conduire une Jeep Cherokee (Chrysler) et se faire hacker à distance son véhicule par deux chercheurs en sécurité informatique.

Le problème est que cette expérience qui à la base devait être anecdotique soulève le problème de la sécurité des voitures connectées. En effet, les deux pirates informatiques sont arrivés à faire marcher les essuie-glaces, allumer la radio, couper le moteur… mais ce n’est pas tout ! Charlie Miller et Chris Valasek arrivent même à couper les freins ou pire, prendre la main sur le volant, l’accélérateur et les loquets de portières !

Pour arriver à leurs fins, ces hackeurs ont utilisé une faille de Uconnect, un système présent dans certaines voitures et destiné à contrôler toute la partie multimédia des véhicules. Le pire dans cette histoire est que des centaines de milliers de Jeep resteront vulnérables du fait qu’il est indispensable de se rendre chez un professionnel pour installer un patch de correction et que de nombreux conducteurs ne s’en donneront pas la peine. De plus, sachez qu’à ce jour, 36 millions de voitures connectées sont actuellement en circulation (Source : cabinet IHS) : de quoi donner quelques sueurs froides…