Avoir des bureaux au look de campus et à l’ambiance de cour de récréation ne suffisait pas à Mark Zuckerberg. Le projet Anton Melo, une ville Facebook collée au siège, en plein coeur de la Silicon Valley, est une pierre de plus amenée à son projet de communauté réunie autour d’une seule et même mission : faire de Facebook le réseau social le plus « cool » du monde.

En quelques chiffres, ce projet de 120 millions de dollars permettrait la construction de 394 logements individuels dans une ville de plus de 58 000 m2. Ces habitations seraient à 5 minutes en vélo de Menlo Park, le campus Facebook. Elles permettraient de loger 10% des employés du sièges, et seulement 15 d’entre elles seraient mises en location à des personnes extérieures à la société.

FACEBOOK ANTON MENLO MARK ZUCKERBERG

En fait, le concept de village d’entreprise est loin d’être une innovation en soi. Son approche l’est au contraire beaucoup plus. En effet, ces concepts ont fleuri un peu partout à une époque où les dirigeants souhaitaient faciliter la vie de leur personnel, espérant en retour un surplus de productivité de leur part. Ces villes, pensées uniquement comme des dortoirs inhumains, ont vite déprimé les employés, entraînant l’effet inverse à l’objectif initial…

Facebook compte bien révolutionner tout cela ! Avec un coût de l’immobilier ayant grimpé de 24% depuis 2012, l’objectif premier est de faciliter l’intégration des nouveaux arrivants et des employés étrangers. Proposés au prix moyen de marché, ces logements plus accessibles et à portée de vélo du lieu de travail sont une aubaine !

« La Silicon Valley est l’antithèse du village d’entreprise »

Cette déclaration d’Ajay Agrawal, professeur d’entrepreunariat à l’Université de Toronto, en dit long sur le pari que représente le projet Anton Melo. Dans une région où tout va très vite et où Apple, Google ou Amazon sont en mesure de débaucher vos employés à tout moment, créer de l’attachement à sa société est un enjeu fondamental pour Mark Zuckerberg.

FACEBOOK ANTON MENLO STREET

Facebook cherche donc à développer sa culture d’entreprise, à créer du lien entre les employés, le tout en leur facilitant la vie : coiffeurs, pressing, entretien de vélos, et même cours d’ébénisterie seront à la disposition des habitants de Anton Menlo ! Rencontrer son collègue de bureau dans une pâtisserie, faire des « walking meetings » (comprenez des réunions-promenades) en dégustant café ou yaourt glacé, telle est la vision de l’entreprise du futur made in Facebook.

Partagez-vous cette vision ? Seriez-vous prêt à devenir le voisin de votre voisin de bureau ?