C’est donc le 16 décembre que fermera le service Google News en Espagne. Une nouvelle qui a fait grand bruit ces derniers jours car elle est directement liée à une taxe instaurée par le gouvernement espagnol. Explications.

Google news

Google News, vous connaissez ? Ce service en ligne entièrement gratuit centralise et trie des articles d’actualité provenant d’une multitude de sites et en lien avec différents thèmes : économie, science et high-tech, culture, sport, santé, gros plan…

Coup de théâtre. Google ferme donc ce service en Espagne. La raison évoquée ? Une future taxe votée par le parlement espagnol en novembre qui obligerait le géant de Moutain View a rémunérer les entreprises de presse dont il reproduit une partie ou la totalité des contenus.

google news espagne

Pourtant, ce service qui fonctionne depuis de nombreuses années semble profiter à tout le monde. Google attire les internautes grâce à ce service très astucieux, les internautes en sont donc ravis et les sites Internet cités profitent eux de plus de visibilité. Alors que demande le peuple ? Le peuple rien. Mais le gouvernement espagnol, lui, oblige donc le géant mondial à sortir son chéquier et ça, la firme n’apprécie pas ! Du coup, le service ferme : fin de l’histoire.

Pour conclure, il faut savoir que ce n’est pas le seul souci que rencontre Google en Europe (On lui reproche principalement le non respect de la propriété intellectuelle mais les instances restent floues pour l’américain). D’autres décisions pourraient donc être prises dans le futur. D’ailleurs, même si on parle de « taxe Google », elle concerne aussi d’autres services comme Yahoo News ou les réseaux sociaux comme Facebook ou encore Twitter. Enfin, ceci permet une fois de plus de nous rappeler la rigidité de Google qui par sa puissance n’admet pas de se faire commander… Nous l’avions déjà compris.