Miracle Machine. Difficile de trouver un nom plus approprié pour les amateurs de vin. Sur le papier, pas besoin d’être viticulteur pour créer votre propre vin, du cépage de votre choix, et ainsi proposer une cuvée « maison » à vos convives. Ces derniers seront-ils pour autant convaincus par votre production ? Pas sûr…

Miracle Machine : créez votre vin !

Tout ce qu’il vous faut, c’est donc un exemplaire de la Miracle Machine et un smartphone. Préparez quelques bouteilles vides, imprimez vos étiquettes et lancez-vous. Commencez donc par choisir la « recette » de votre choix : un Chardonnay sec ? Un Sauvignon fruité ? C’est vous l’oenologue !

L’application va vous donner la recette et les étapes à suivre. Commencez par remplir d’eau la Miracle Machine puis ajoutez les ingrédients. Quels ingrédients me direz-vous ? Pas de panique, les créateurs lanceront en même temps que leur machine une gamme de concentrés de raisin, un pour chaque cépage ! Pour le reste, de simples ingrédients comme de la levure par exemple devront être ajoutés.

Miracle Machine

Miracle Machine s’occupe de tout ! Elle est constituée d’une chambre de fermentation, d’un système de chauffage thermoélectrique, et d’un microprocesseur relié par Bluetooth à votre smartphone. Celui-ci pourra donc recevoir des nouvelles de votre vin et contrôler que tout se passe bien.

Trois jours seront nécessaire pour délivrer le succulent fruit de votre patience. Ne restera plus qu’à déguster ! Et c’est bien là que le produit risque d’en décevoir beaucoup. Pas sûr en effet que les plus connaisseurs d’entre nous apprécient réellement un produit n’étant rien d’autre qu’un sachet de raisin, un autre de levure et un peu d’eau…

Pour le prix, il faudra compter 499$, soit quelques bonnes bouteilles de « vrai » vin !

Produire son vin avec Miracle Machine

Vous êtes partant ? Et bien au risque de vous décevoir, ce produit ne verra jamais le jour… Il s’agit en effet d’un fake, qui est arrivé à duper aussi bien des sites renommés tels que Mashable ou encore, et c’est plus inquiétant, récolter des fonds via une campagne Kickstarter ! Que les viticulteurs et les amoureux de bon vin se rassurent car conclusion, il ne faut jamais croire aux miracles !