watch-dogs

Ami(e)s geeks bonjour ! Comme vous l’aurez compris au travers le titre de l’article, nous allons essayer de voir pourquoi, selon nous, Watch Dogs, ce jeu tant attendu, va très certainement être un carton. Vous le savez peut être déjà, ce jeu est produit par le studio UBISOFT (Ayant déjà produit par exemple : Rayman, Prince of Persia, Driver, Just Dance, Assassin’s Creed … allez je m’arrête là ! ). Ce studio français est l’un des principaux « grands noms » du monde du jeu vidéo. Histoire de vous faire rêver : Chiffre d’affaires de 1,06 milliards d’euros soit plus de 15 millions de jeux vendus par an (Si on estime que le chiffre d’affaires ne provient que des jeux vendus à 69€, nous arrivons à plus de 40 000 jeux vendus chaque jour ou encore 5 jeux vendus toutes les 10 secondes !!!! … Oui enfin, vous l’aurez compris, ce n’est pas n’importe qui… Trêve de plaisanterie, attelons nous désormais à voir les raisons de ce futur succès.

Mais qui est ce garde-fou ? (Watch Dogs)

La trame de l’histoire se déroule dans la 7eme ville mondiale : Chicago. Vous y incarnerez Aiden Pearce, casquette vissée sur la tête, foulard devant le nez, caché sous un grand caban. Ce dernier est membre d’un groupe de hacker qui va mettre en exergue ses capacités afin de retrouver et tuer plusieurs personnes. L’action se déroulera en 2013, et vous bénéficierez de l’ensemble des nouvelles technologies que nous connaissons, et notamment le « Profiler », un smartphone hyper connecté capable de hacker le « ctOS », qui n’est autre que le programme qui gère toutes les infrastructures de la ville.
Les possibilités seront énormes. Impossible de toutes les citer mais pour ne retenir que les plus « alléchantes », il vous sera possible de contrôler les feux de circulation de la ville : pratique quand on veut, par exemple, provoquer un accident pour détourner l’attention de la police …(NDLR. Ceci est une jeu, et donc par la même occasion une fiction, nous vous ordonnons de ne jamais trafiquer un quelconque feu de circulation…non vraiment JAMAIS !!!). Vous pourrez donc provoquer un black-out total de la ville afin de pouvoir vous enfuir en toute tranquillité mais pour illustrer cela rien de mieux qu’une vidéo assez bluffante.

Alors pourquoi Watch Dogs plus qu’un autre ?

Si vous avez pris le temps de regarder cette vidéo, je souhaite rapidement vous rappeler l’historique des fameux « GTA Like ».

Octobre 1997 : Grand Theft Auto – Premier opus de l’excellente licence de RockStar. Celui-ci sort alors sur Playstation 1 et va bouleverser le monde du jeu vidéo. Son principe est simple : Vous êtes un homme (bon j’avoue pour l’époque, nous étions une tache jaune avec une point marron en guise de tête vu de haut) et vous avez pour objectif de faire les missions que l’on vous donne via les téléphones de rue (…non pas cabines téléphoniques car les graphismes ne permettaient pas de distinguer vue d’en haut). Mais là où le jeu était révolutionnaire, c’était via le principe de liberté. Vous pouviez voler l’ensemble des véhicules et vous balader dans la ville (…balader… doucement, tout en respectant les règles … sans jamais tenter de rouler sur les autres petites taches jaunes… ATTENTION !!!). Il s’en est suivi au fil des années des opus qui ne cessent d’améliorer le précédent.

Décembre 2002 : The Getaway – Sorti 5 ans après le révolutionnaire GTA, ce jeu avait pour « utopie » de concurrencer le mastodonte qu’était devenu la franchise GTA. La « Team Soho » et « Sony computer Entertainment » n’ont pas fait les choses à moitié : l’investissement pour le développement du jeu était de 12 millions d’euros. Le jeu prend place en Angleterre et plus précisément à Londres sur une carte reproduisant dans les moindres détails la ville à l’identique. Malheureusement, le jeu ne rencontrera pas le succès escompté de part sa campagne trop linéaire et son manque de liberté totale.

Septembre 2006 : Saint Row – Ce que nous n’avons toujours pas précisé, c’est que GTA était exclusivement distribué sur la machine de Sony. Or, cette nouvelle franchise développée par THQ, se voyait quant à elle, destinée à la console de Microsoft. Son mode de jeu diffère de GTA car ce dernier est essentiellement accès sur l’univers des Gangs, dans la ville fictive de Stilwater (Inspirée des villes de Chicago et de Détroit). Ce jeu connaît de nombreux adeptes mais ne rencontre pas le succès d’un GTA et ne parvient pas à inquiéter ce dernier.

Depuis 1997 : le petit poulain de Rockstar règne sur le monde des jeux vidéos. Il est vrai que d’autres GTA-Like sont sortis : DRIV3R ou Just Cause par exemple mais vous l’aurez compris : aucun n’a encore réussi à détrôner la référence en la matière, voilà pourquoi Watch Dogs semble pour nous avoir toutes les cartes en main pour venir faire de l’ombre à la franchise américaine.

Watch Dogs - Ubisoft

Attention vous êtes surveillés !

Et pour frapper un grand coup, le studio français n’a pas lésiné sur les moyens, en mettant en place un site internet :  » WeAreData « . Sur celui-ci, vous pourrez avoir accès à une multitude de données sur Paris, Londres ou encore Berlin : consommation électrique des quartiers, infrastructures de sécurité (caméras de surveillance, feux de signalisation, etc), données socio-économiques (salaire moyen, taux de criminalité, etc.) ou encore un parallèle très intéressant avec les réseaux sociaux… Bref les données sont trop nombreuses pour être citées en détail, ce pourquoi je vous invite à y jeter un œil via le lien ci-dessus. L’interface est très bien réalisée.
Watch Dogs semble être le plus sérieux concurrent que la franchise de Rockstar est rencontré de part son système de jeu, mais aussi du fait des nombreuses possibilités qui vont être données au joueur. Nous n’avons plus qu’à prendre notre mal en patience et attendre le mois de novembre pour voir sortir ce jeu sur PS3 et Ps4 … Tiens, un autre et dernier bon point pour Watch Dogs : GTA V, lui, n’est prévu que sur PS3 (aujourd’hui en tout cas).