La question du talent de nos agences SEO se pose peu, et pour cause : ceux qui jonglent au quotidien avec le référencement naturel savent que les experts français sont parmi les meilleurs en la matière. Pourtant, cette interrogation revêt de plus en plus d’importance à mesure que les entreprises hexagonales investissent dans des stratégies SEO… sans pour autant donner un blanc-seing à des méthodes qu’elles connaissent peu et dont elles se méfient encore.

SEO

Les loi de la sélection naturelle

Le web est une illustration belle, mais cruelle, du darwinisme : ceux qui sont incapables de s’adapter ne survivent pas bien longtemps. En cause, les évolutions perpétuelles de ceux qui font la loi sur la Toile : les moteurs de recherche. Il y a encore dix ans – une éternité –, Google n’était pas si puissant qu’aujourd’hui, et il était encore possible de faire grimper une page web en bidouillant savamment (bourrage de mots-clés, annuaires pour les liens entrants, etc.).

référencement

L’enjeu économique a progressivement verrouillé les canaux d’acquisition des référenceurs et les a obligés à chercher constamment d’autres leviers de croissance pour faire leur job. En fait, Internet ressemble à l’industrie automobile : l’approximation du mécanique a laissé place à la précision de l’électronique. Et seuls les experts savent désormais comment bricoler la machine.

Parmi la riche faune qui habite dans l’écosystème du web, les agences SEO ont dû, plus que tout autre organisme, s’acclimater aux changements brutaux qui sont intervenus au fil du temps. Le fait est que la sélection naturelle est régie plus ou moins par Google dans une grande partie du monde, et qu’à l’image d’un César mégalomane, l’entreprise de Mountain View décide qui doit vivre et qui doit mourir sur la Toile – ou, pour être plus exact, qui doit être vu et qui doit rester invisible.

Pourquoi les agences SEO françaises sont parmi les meilleures

Au fil des évolutions des normes imposées par Google pour l’indexation et le positionnement des pages web, les entreprises ont compris qu’elles devaient faire appel aux jeunes acteurs du référencement naturel pour voir leurs sites optimisés. Elles grouillaient de questions dont le dénominateur commun était de savoir comment se positionner en première page de Maître Google, afin d’être vu par les internautes, et surtout d’être cliqué.

comment choisir agence SEO

Pendant ce temps, les agences SEO se sont adaptées, intégrant les changements structurels et normatifs de Google, jouant avec les quelques failles restantes. D’autres ont disparu, accompagnant dans leur chute des clients malheureux qui avaient subi les foudres des pénalités au gré des mises à jour.

La conséquence ? Les agences en référencement naturel médiocres se sont enlisées et ont laissé place aux meilleures. Les mauvaises pratiques (Black Hat SEO et autres) se sont dispersées aux quatre vents, bien qu’elles existent encore. Les experts sont devenus toujours plus experts. Et on juge, à raison, un prestataire par sa visibilité, signe qu’il maîtrise les règles du jeu : si vous tapez « agence SEO » sur Google, vous tombez sur le site de l’agence Eskimoz. N’est-ce pas une excellente raison de lui faire confiance ?

Des entreprises encore à la traîne

Nos agences de référencement naturel sont d’un niveau élevé, nos experts font des miracles. Or, tout le monde semble le savoir… sauf les entreprises françaises, pourtant celles qui ont le plus besoin de leurs services. 90 % d’entre elles possèdent des sites web et veulent être visibles sur ce medium. Elles savent que la première page de Google est le Graal : 67,6 % de clics sont concentré sur les 5 premiers résultats ; et plus important, 90 % d’entre eux vont à des liens naturels (voir infographie).

Pour autant, ces entreprises rechignent à déployer les ressources nécessaires à un travail efficace des agences SEO. Elles savent que le référencement est bon pour leur santé, comme le sport pour l’organisme, mais elles se contentent de quelques foulées timides, alors que le gros de l’effort est encore à venir.

référencement stratégie

Résultat : face à une demande grandissante des entreprises, mais une demande low cost, ce sont trop souvent des services de qualité médiocre qui répondent. Les agences SEO s’adaptent au budget qu’on leur octroie et se soumettent à des clients qui veulent voir des résultats dans les plus brefs délais. En SEO, comme nous le disions, on s’adapte ou on disparaît ; une agence peut-elle refuser un contrat et perdre un client, sous prétexte que celui-ci lui demande une prestation plus agressive et de mauvaise qualité ?

En somme, c’est le manque de maturité des entreprises françaises qui pourrait bien contribuer à tirer vers le bas la qualité des prestations en référencement – faute de budget, mais surtout faute de connaissances suffisantes en la matière, une carence qui les pousse à se méfier des notions de « patience » et de « long terme » qui sont pourtant au cœur du SEO. Nos agences SEO sont excellentes, oui ; mais il reste à en convaincre les entreprises.