Après les déboires du constructeur sud-coréen concernant son Galaxy Note 7, Samsung vient d’annoncer le Galaxy S8 ainsi que le Galaxy S8+ lors d’une conférence organisée à New York qui confirme toutes les rumeurs. Une annonce un peu particulière donc que nous allons tenter ici d’analyser…

samsung galaxy s8

Samsung Galaxy S8 / S8+ : un écran hors norme

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on prend en main les nouveaux smartphones de Samsung, c’est leurs splendides écrans bord à bord (borderless) incurvés Super Amoled compatibles HDR avec définition de 2960 X 1440. Le Galaxy S8 bénéficie d’une dalle de 5,8 pouces QHD+ avec résolution de 570 ppp quand le Galaxy S8+ possède lui un écran de 6,2 pouces avec résolution de 531 ppp.

Samsung Galaxy S8 / S8+ : un assistant virtuel nommé « Bixby »

Bixby, c’est le nouvel assistant virtuel de Samsung mais c’est surtout le petit frère de Siri car ils ont tout deux été développés par la même société Viv (rachetée par Samsung en fin d’année 2016). Bixby bénéficie d’un bouton dédié pour analyser son environnement ou fonctionne également de manière « classique » en reconnaissance vocale. A écouter Samsung, il est capable d’analyser le comportement de l’utilisateur ainsi que son environnement de manière très performante.

Entre nous, Bixby n’est pas révolutionnaire et il est juste ici pour se positionner face aux IA des autres mastodontes : Google Now et Siri pour ne citer qu’eux. Il faut dire qu’il est important de placer ses billes sur un marché qui va tout simplement exploser dans les prochaines années quand les technologies évolueront… Samsung fait donc ici un choix stratégique intéressant : celui de développer sa propre solution plus qu’intégrer celle de Google.

Samsung Galaxy S8 / S8+ : et concernant les spécificités techniques ?

Avec ces deux nouveaux smartphones haut de gamme, Samsung propose un capteur d’empreintes digitales devenu désormais classique et situé au dos du smartphone. Il sera également possible de déverrouiller son téléphone grâce à la reconnaissance d’iris et la reconnaissance faciale.

galaxy s8

Concernant la photo, Samsung ne semble pas croire aux doubles modules caméra comme d’autres constructeurs mais propose un capteur principal identique au Samsung Galaxy S7 avec 12 mégapixels et une ouverture f/1.7 qui a déjà fait ses preuves (grâce notamment à de nombreuses technologies intégrées qui ont été, elles, améliorées). Seul grosse nouveauté ? La définition du capteur avant qui passe à 8 mégapixels avec autofocus. Ce choix est discutable car il comporte le risque de laisser la concurrence innover et distancer le sud-coréen. Le temps le dira… Notamment en septembre lors de l’annonce de l’iPhone 8.

La surcouche logicielle évolue avec un nouveau design et de nouveaux icônes s’intégrant parfaitement avec Android Nougat. D’ailleurs, plus de bouton sur la face avant mais des boutons virtuels intégrés directement à l’écran. Concernant les autres boutons : retour haptique et capteur de pression au programme pour améliorer l’expérience utilisateur.

s8

Compatibles Bluetooth 5, les deux téléphones bénéficient de 64 Go de mémoire extensible via microSD et d’une batterie de 3000 mAh pour le S8 et 3500 mAh pour le S8+. Concernant les performances générales, grâce notamment à son Exynos 8895, Samsung annonce 10% de hausse par rapport à celle du Galaxy S7 et 21% de plus concernant le graphisme. Enfin, sachez qu’ils bénéficient tous deux de la certification IP68 (résistant à l’eau) et de la recharge sans fil.

Depuis quelques jours, le Samsung Galaxy S8 et le Samsung S8+ sont commercialisés respectivement au prix de 809 euros et 909 euros avec trois coloris disponibles, en tout cas dans un premier temps : noir carbone, argent polaire et orchidée (violet). Un effet « waouh » concernant les écrans et deux smartphones très intéressants mêmes si (nous en avons l’habitude désormais), pas de révolution à l’horizon… Espérons que ces deux appareils permettent peu à peu de redorer le blason de Samsung après le fiasco Galaxy Note 7.

Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Enregistrer