Bonjour à tous ! Comme promis, voici un petit essai grandeur nature de l’appareil photo hybride Fujifilm X-M1. Avant d’en dire plus, sachez que cet appareil classé dans la gamme Expert / Semi-Pro, est capable de faire de magnifiques clichés sans aucune connaissance grâce au mode SR+ (Auto amélioré).

Premières impressions lorsqu’on ouvre la boite, c’est joli, bien fini et le boitier d’un gabarit moyen conviendra à presque toutes les mains. Dans le modèle « Kit 16-50mm » l’objectif quant à lui semble de construction un peu plus légère, avec une bague de zoom un peu dure les premiers jours. Niveau encombrement, une fois le caillou monté sur le boitier on ne parle plus d’appareil compact qu’on se le dise, adieu la poche de pantalon, l’objectif étant de même dimension que ceux destinés aux reflex. Au fond de la boite, une dragonne, le chargeur et un pare-soleil, le strict nécessaire mais c’est suffisant pour débuter.

Avant de se précipiter sur le bouton « On/Off », quelques heures de charge, une carte SDHC et c’est parti. D’abord un petit tour sur les modes automatiques, c’est propre, suffisamment rapide à la mise au point et le rendu est celui qu’on peut attendre d’un capteur APS-C X-trans de 16 millions de pixels … Magnifique ! Pour détailler rapidement les scènes prédéfinies qui s’ajoutent au « tout automatique » nous avons directement sur la roue de sélection des modes : Portrait, Paysages, Sport et SP. Dans le mode « SP » vous trouverez toute les situations les plus courantes de la vie quotidienne ou des vacances, à savoir : visage, nuit, nuit pose longue (trépied), feu d’artifice, coucher de soleil, neige, plage, fleur, soirée, document.

Appareil photo hybride Fujifilm X-M1

Bref vous l’aurez compris, cet appareil a été conçu pour donner son meilleur… à tout le monde !

Mais n’ayez crainte amateurs de prises de vues plus poussées, les fonctions « débrayées » sont là aussi. A commencer par les modes P, A, S et M qu’on ne présente plus, dont les réglages se font très intuitivement grâce à une première molette qui tombe directement sous le pouce et une seconde sur le dessus, plus souvent dédiée à la correction d’exposition. Ici pas de surprise si vous sortez d’un « gros » reflex, mis à part la visée qui se fait uniquement par l’écran LCD, l’appareil ne possédant pas de viseur … mon seul regret. Heureusement, l’écran est de bonne facture et orientable, ce qui m’a permis de faire des photos ras de terre sans m’allonger ou d’envisager de shooter MICKEY par-dessus la foule pendant la parade ^^

Appareil photo hybride Fujifilm X-M1

Mais là où le X-M1 est tout simplement bluffant pour un appareil de cette taille, c’est dans sa maitrise du bruit lors de la montée en sensibilité. Pour être clair, le rendu est aussi bon à 3200 ISO que sur mon ex Nikon D90 à 800 ISO, et ce, en Jpeg et avec l’objectif 16-50mm du Kit qui s’avère très bon dans toutes les situations …

Appareil photo hybride Fujifilm X-M1

L’appareil dispose d’un flash anecdotique qu’il faudra prendre l’habitude de sortir manuellement, d’une griffe flash pour combler cette lacune, d’un module wifi qui lui permet d’échanger, non sans mal et avec grande patience, les photos vers un smartphone sous IOS ou Android via l’application Fuji. L’autonomie de la batterie est tout à fait correcte, environ 350 poses lors de mes premiers essais, écran allumé en permanence et « grattage » intensif dans les menus.

C’est volontairement que je ne rentre pas dans les détails concernant toutes les fonctions et les possibilités de ce petit bijou, ils sont beaucoup trop nombreux, mais j’y répondrai avec plaisir si vous hésitez à franchir le cap pour environ 550€ aux bonnes adresses, photos de démo sur mesure à l’appui !!

Profitez bien des beaux jours et pensez à immortaliser vos souvenirs.