Le secteur des télécoms connaît en ce moment « le plus important bouleversement depuis la fin du monopole des PTT au début des années 1990 » selon le Figaro. En effet, SFR rentre en négociation exclusive avec Numericable pour un rachat imminent. Vivendi a donc choisi de céder le deuxième opérateur historique au principal câblo-opérateur de France et, de ce fait, balaye la proposition de Bouygues Telecom qui se retrouve lésé tout comme Free.

SFR

Le mariage entre Numericable et SFR

Le groupe Vivendi vient officiellement de choisir Numericable pour le rachat de SFR et a écarté par la même occasion la proposition de Bouygues. Pour le groupe, il s’agissait de l’offre la plus pertinente pour les actionnaires et ses salariés ainsi que de la meilleure sécurité d’exécution.

«Ce rapprochement, s’il devait se confirmer, devra être examiné et validé par les autorités compétentes, l’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) et l’Autorité de la concurrence» – Annonce du gouvernement

Le compte à rebours est donc lancé : le conseil de surveillance a désormais trois semaines pour négocier avec Altice, la maison-mère de Numericable, avec pour base la dernière offre connue : 11,75 milliards d’euros ainsi que l’attribution de 32% du capital de la nouvelle entité.

« Dans ce dossier, le gouvernement est particulièrement vigilant à la question de l’emploi, de l’investissement ainsi qu’aux tarifs et services offerts aux consommateurs » – Benoit Hamon – Ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire et à la Consommation

Rachat de SFR : quelles conséquences pour nous consommateurs ?

Avant tout, comment va se redessiner le marché des opérateurs de téléphonie mobile ? Si tout se passe comme prévu, il y en aura quatre :

Orange – SFR/Numericable – Bouygues Telecom – Free

Augmentation des tarifs pour SFR ?

Nous ne devrions donc pas assister à une hausse de prix des forfaits mobiles comme ceci était évoqué dans le cas du rachat de SFR par Bouygues mais à une simplification des offres. « SFR est une superbe entreprise mais elle souffre d’une terrible complexité commerciale…Cela nécessite donc des changements en profondeur. » selon Patrick Drahi, fondateur de Numericable.

De plus, le câblo-opérateur, tout comme les autres opérateurs, sera dans l’obligation d’investir dans le très haut débit en France et cela, dès demain. « Notre projet est le seul capable de fibrer la France. Notre projet est une chance pour les Français. ». Rappelons tout de même que Patrick Drahi s’est engagé par écrit auprès du gouvernement à co-investir 50 millions par an avec les collectivités territoriales dans le cadre des réseaux d’initiative publique (RIP) en fibre optique.

Par contre, ce rachat nous rappelle donc qu’il est possible que le développement de la fibre et du câble entraîne une augmentation des forfaits Internet… L’avenir nous le dira.

Numericable 1 – 0 Bouygues

Pour rappel, Bouygues était très intéressé par ce rachat. Il s’agit donc d’une véritable défaite pour l’opérateur. Dès l’annonce de la décision vendredi après midi, son action a marqué une nette baisse de 7,14 %à 15 heures (contrairement à celle de Numericable qui, à la même heure gagnait 20,63 % à 31,85 euros.).

Avec ce rachat, Bouygues se retrouve du coup seul et pourrait devenir une véritable proie facile pour Free… D’ailleurs, c’est le deuxième perdant de cette histoire : le trublion des opérateurs « perd » 15 000 antennes ainsi que des fréquences (en cas de rachat de SFR par Bouygues, telle était la « dotation » pour Free). L’opérateur fondé par Xavier Niel va juste peut-être pouvoir profiter de la longue absorption de SFR par Numericable pour récupérer des clients.

close
Thanks !

Thanks for sharing this, you are awesome !