Avec Amazon Prime Air, fini d’attendre indéfiniment vos livraisons ! Grâce à des drones spécialement développés pour l’occasion, Amazon compte bien révolutionner cette phase très stratégique du commerce en ligne. En une vidéo postée le 1er décembre, Jeff Bezos a démontré la puissance de feu actuelle d’Amazon, capable désormais de véritables révolutions. Oui mais voilà, le projet est-il réaliste ou est-ce un simple (mais néanmoins génial) coup de pub ?

20 ans. C’est le temps qu’il aura fallu à Amazon pour basculer dans une nouvelle ère. Cette ère, ce n’est pas celle du leadership du commerce en ligne, déjà acquis depuis quelques temps par la société de Jeff Bezos. Ce qu’il manquait à Amazon pour se frotter à des géants tels que Google ou Facebook, c’était autre chose : la capacité à susciter l’enchantement.

Avec Prime Air, un système de livraison automatisé par drones, le pôle Recherche & Développement d’Amazon permet à la firme de Seattle de rentrer dans la cour des grands, celle des entreprises « vendeuses de rêve ».

Fantastique non ? Un temps de livraison de 30 minutes, un drone qui vous trouve tout seul, pas de temps de perdu… Mais alors, futur ou science-fiction ?

Après le smartphone gratuit, voilà une nouvelle annonce de Jeff Bezos à dimension « révolutionnaire ». Encore une fois, on reste sceptique sur la faisabilité du projet. Plusieurs freins se dressent en effet devant Amazon : tout d’abord technique, car aucun drone autonome n’existe à date, pas même pour l’armée américaine, que l’on sait plutôt en avance sur les sujets high-tech ! Un drone est toujours piloté à distance, alors que Prime Air repose bel et bien sur un système autonome…

Légalement ensuite, l’utilisation des drones dans l’espace aérien étant soumise à des règles strictes qui rendraient très compliquées les livraisons des drones Prime Air. La FAA (Federal Aviation Administration), organisme compétent dans ce domaine, a été interpellé par Amazon qui lui a soumis ce projet. Mais devant le risque (terroriste notamment) que représente l’ouverture des espaces aériens au dessus des villes densément peuplées, on a peine à imaginer Jeff Bezos arriver à faire entendre sa voix.

Amazon

Pour finir, la localisation du client est extrêmement complexe. Dans la vidéo tout est beau, le paquet est déposé dans le jardin ! Seulement les habitations individuelles ne sont pas majoritaires en ville, et le drone aura du mal à deviner l’étage de votre appartement dans vos coordonnées GPS 🙂 . Et puis comment empêcher quelqu’un d’autre de récupérer votre colis ? Aucune vérification d’identité n’est faite, ce qui peut être bloquant pour un achat onéreux !

Alors que penser de ce projet ? Et bien c’est un fantastique coup de pub ! Tout le monde ne parle que de ça depuis le début de la semaine et débat, comme nous le faisons ici, du réalisme de Prime Air. En tout et pour tout, cette vidéo ne montre pas grand chose de bien révolutionnaire. C’est le développement à grande échelle d’un tel mode de livraison qui le serait.

Amazon joue la transparence sur son site Internet, et avoue ne pas prévoir une démocratisation de Prime Air avant plusieurs années. Aussi et surtout, la firme de Seattle rappelle que l’intégralité du projet est soumis à la décision de le FAA, et que sans son autorisation la livraison en drone sera morte dans l’oeuf.

Pensez-vous que les drones remplaceront nos facteurs dans un futur proche ?