La marque à la pomme, quelques semaines avant le lancement de son (ses)  futur(s) smartphone(s), vient de mettre en place aux Etats-Unis un vaste programme de reprise de nos vieux iPhones. Whim analyse pour vous le pourquoi, le comment, et surtout le combien.

Apple rachète votre iPhone : pourquoi ?

Le concept est connu et a fait ses preuves dans de nombreux domaines (automobile, électroménager…) : gonfler le budget de ses futurs clients en leur proposant la reprise de leur appareil en l’échange d’un bon d’achat ou d’une remise immédiate. Apple mise donc sur ce levier pour booster les ventes des iPhone 5S et 5C annoncés pour cette rentrée. Devant une concurrence agressive et affichant des prix de vente sensiblement inférieurs, le groupe de Cupertino permet donc à ses clients fidèles à la marque de bénéficier d’un privilège non négligeable : une remise immédiate sur le prix d’une nouveauté. Et quand on connaît les politiques tarifaires d’Apple, parmi les plus strictes du monde, l’offre à de quoi satisfaire les fans.

Second objectif visé, la maîtrise du cycle de vie de ses produits, et notamment des ventes d’occasion. En effet, les ventes d’iPhones de seconde main sur Internet prolifèrent, constituant une concurrence non maîtrisable pour les professionnels. En rachetant directement leurs smartphones à leurs clients, Apple a donc la maîtrise de ce marché de l’occasion et efface la partie émergée de cette concurrence.

Apple rachète votre iPhone : comment ?

Pour obtenir ce bon d’achat, rien de plus simple sur le papier. Rendez-vous dans un Apple Store, où un employé passera votre appareil au crible. Celui-ci devra être en bon état de fonctionnement, ne présenter aucune fissure sur l’écran et être rattaché à un forfait téléphonique. Les démarches sont simplifiées par ce diagnostic en direct vous permettant, si l’offre ne vous paraît pas suffisante, de vous rediriger vers des réseaux de reventes plus classiques (Ebay, Priceminister…).

La firme américaine propose déjà depuis plusieurs années un programme international de recyclage. Le principe d’estimation se fait via Internet, et si votre appareil a une valeur monétaire, vous recevez la somme directement sur votre compte. Apple franchit donc un cap en rentrant dans une relation plus personnelle avec son client, car désormais la transaction se fera en direct, dans un Apple Store, et un bon d’achat remplacera ce versement bancaire : avec tout cela, la marque à la pomme est certaine de garder son client !

Apple rachète votre iPhone : combien ?

280 $. C’est la somme criée ici et là sur les réseaux sociaux et autres plateformes d’information. Votre iPhone devra évidemment remplir toutes les conditions précitées, et sans doute faire partie des toutes dernières générations. Cependant, cela reste une très belle somme qui va bien au-delà des 10% maximum dont vous pouviez bénéficier dans le précédent programme de recyclage. Les capacités financières d’Apple, qui s’élèvent à 146 milliards de dollars, lui permettent d’adopter cette coûteuse stratégie de fidélisation. Et même d’espérer un bon retour sur investissement…

Les bénéfices sont effectivement nombreux. Mis à part la fidélisation de ses clients et la vente de nouveaux appareils, les débouchés pour les iPhones repris peuvent aussi représenter une belle rentrée d’argent. La version officielle est la suivante : les smartphones récoltés seront réutilisés dans la construction de nouveaux appareils. Ce simple recyclage permettra de faire du neuf avec du vieux et de réaliser quelques économies bienvenues.

La rumeur va quant à elle plus loin et parle de revente de ces appareils sur les marchés où Apple n’est que trop peu présent : Afrique, Amérique du Sud et autres pays émergents pourraient donc voir débarquer des iPhones 3, 4 et 5 sous peu. Rappelons que les programmes de revente de produits technologiques dans de telles régions se font souvent sur fond de scandale : sur les 500 containers qui arrivent chaque jour à Lagos (Nigeria), 75% sont technologiquement irréparables avec les moyens locaux. Cette exportation de techno-déchets représente une menace non négligeable pour les hommes et leur environnement.

Apple rachète votre iPhone : conclusion

Toujours plus concurrencé, Apple actionne tous les leviers marketing pour garder ses clients. Devenu leader d’un marché qui a grandi trop vite, il est difficile d’innover sur des iPhones arrivés à maturité, et dont les utilisateurs attendent surtout de retrouver leurs marques de modèle en modèle. Rien de plus efficace qu’une telle offre pour conserver ce noyau dur de clients et récompenser leur fidélité à la marque.

Promis à un beau succès sur le marché américain, ce programme pourrait avoir l’effet contraire en Europe et en Asie. Il n’est en effet jamais bon d’avoir une politique de relation client à deux vitesses, et ce privilège interdit pourrait pousser les non-américains à aller voir certains concurrents sachant récompenser les clients du monde entier. Apple a confirmé dans son communiqué de vendredi que la France ne sera pas concernée par ce programme.

Et vous, une telle offre vous pousserait-elle à acheter le nouvel iPhone ?