L’information a été publiée par Wired et reliée par de nombreux journaux dont Le Monde. Le gouvernement américain est multimillionnaire en bitcoins. En effet, en fermant récemment le site Silk Road, le FBI a récupéré les actifs de la plateforme : environ 174 000 bitcoins, soit 80 millions d’euros.

Le Darknet est la face cachée du Web. Sur cet Internet anonyme accessible grâce au logiciel Tor, un site, Silk Road, était devenu tout simplement le supermarché numéro 1 de la drogue. En quelques mots, vous pouviez acheter en toute liberté et de manière totalement anonyme grâce à la monnaie virtuelle le bitcoin, de la drogue mais également toutes sortes de produits illégaux.

En octobre, la justice américaine arrive à fermer Silk Road. L’opération, bien menée, a permis d’identifier le serveur situé à l’étranger puis les créateurs. Au final, le site a fermé ses portes et l’agence fédérale a récupéré les actifs de la plateforme : environ 174 000 bitcoins, soit 80 millions d’euros  (en fonction du cours actuel qui reste, malgré tout, très instable).

Mais qu’est-ce que le gouvernement américain peut faire de ses 80 millions d’euros ? D’un point de vue éthique et légal, pas grand-chose. Ce qui est certain, c’est qu’il s’agit tout simplement du plus gros portefeuille de bitcoins au monde et qu’il faudra bien en faire quelque chose…