Oui, vous avez bien lu… Des chercheurs de l’Université de Tokyo viennent de présenter un écran électronique flexible qui est dans la capacité d’afficher différentes informations à la manière d’une seconde peau. Et si ce concept sonnait la fin des bracelets et montres connectés ?

patch écran peau

Imaginez-vous que sur votre main ou sur votre avant bras, vous puissiez visualiser des informations directement sur votre peau (à la manière du Cicret). C’est le concept de la peau optoélectronique que propose des chercheurs japonais.

« Un ouvrier pourra afficher des plans de construction ou des diagrammes électriques directement sur la peau sans avoir à porter d’appareils lourds » – Takato Someya – Chercheur japonais

Un peu à la manière d’un tatouage numérique, il est question ici d’un patch électronique « E-Skin » ou plus exactement un écran LED flexible de à peine 3 micromètres d’épaisseur qu’il serait possible d’appliquer directement sur la peau pour disposer d’informations en lien avec votre santé.

« Cela pourrait renforcer la manière dont nous intereagissons ou ouvrir une nouvelle dimension sur notre façon de communiquer » – Takato Someya – Chercheur japonais

Ce prototype pouvant pour le moment s’illuminer en trois couleurs peut indiquer la concentration d’oxygène dans le sang mais à terme, de nombreuses fonctionnalités seront ajoutées comme par exemple la mesure du rythme cardiaque en temps réel ou pourquoi pas la mesure du stress. Une véritable révolution pour la santé connectée et la biométrie…