Samsung a annoncé vendredi l’arrivée de Galaxy Apps sur tous les appareils de la marque. La société coréenne vient chasser sur les terres de Google et son jusqu’alors tout puissant Play Store. Mais ont-ils les moyens de s’imposer ?

C’est une bonne nouvelle pour les possesseurs de Samsung. L’arrivée de cet App Store fait maison laisse entrevoir ce que sera le futur de la marque coréenne : un fournisseur de matériel certes, mais capable de faire vivre ses produits par le biais d’applications dédiées et développées uniquement pour sa flotte d’appareils.

Galaxy Apps Slider

Dans les faits, ce n’est pas une réelle innovation. Google et Apple ont un bon train d’avance sur les asiatiques, et ces derniers avaient déjà lancé le « Samsung Apps » en 2011, soldé par un échec faute de contenu notamment.

Ce lifting de l’ancienne solution affiche une volonté claire de concurrencer les leaders. Mais par quel miracle ?

Galaxy Apps : plus qu’un lifting

La différence avec le Play Store de Google se fait pour l’instant plus sur le commercial que sur la technique. Annoncé vendredi, le Galaxy Apps devrait proposer à ses utilisateurs une série de remises, d’offres exclusives et d’options personnalisables et non disponibles sur la plateforme Google. Plutôt malin, mais suffisant ?

Oui, si l’on rajoute l’offre hyper intéressante dont ont pu bénéficier les utilisateurs de certains pays, USA en tête. Pour l’achat d’un Galaxy S5, celui-ci vous était livré avec plus de 500$ d’applications et d’abonnements en tout genre ! A la livraison donc, nos amis américains peuvent profiter d’un abonnement de 6 mois au Wall Street Journal (160$), de 3 mois de compte premium Linkedin (75$), de 50Gb de stockage sur Box (18$)…

Galaxy Apps

 

Samsung enterre donc l’accord signé avec Google plus tôt dans l’année et dans lequel ils s’engageaient à favoriser une expérience Android claire et unifiée… Cette agressivité commerciale affiche clairement les ambitions de Samsung, qui recherche son indépendance technique, ce qui est légitime quand on pèse près de 40% du marché Android planétaire !

Côté technique justement, le store est divisé en 3 parties : « Best Picks, Top & For Galaxy ». Pour le Best et le Top, pas d’innovation. Vous aurez les applications de Monsieur Tout-le-monde, classées par prix, par popularité ou par date de sortie.

La section « For Galaxy » est plus intéressante, car elle regroupera toutes les applications exclusives à Samsung et créées à partir des outils de développement de la marque. C’est ici que les Coréens pourront marquer leur différence et proposer du contenu différenciant et utilisant la pleine puissance de leurs appareils. On imagine avec envie quels nouveautés les développeurs vont pouvoir créer !

Bref, à vos Samsung, et bon(s) téléchargement(s) !