Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, nous allons vous proposer un court reportage créé par l’une des chaines les plus regardée en France : ARTE.  Bon j’avoue j’exagère un chouïa, mais nous tenions à vous montrer le premier documentaire de leur nouvelle émission : BiTS . Quoi de plus logique que de commencer ce nouveau magazine  hebdomadaire en s’attaquant au mastodonte de l’univers vidéo-ludique qu’est GTA 5 ?
Pour les connaisseurs, c’est aussi l’occasion de revoir la tête de notre très cher Marcus de Game One (présentateur de l’émission qui rythma notre enfance nous, frères geeks : Level One). 

Je vous avoue que je ne regarde que très rarement, pour ne pas dire jamais ARTE. Chaîne généraliste Franco-Allemande dont la vocation première est l’accès à la culture… d’autres la qualifieront plus simplement de chaîne poussant à la masturbation intellectuelle. Ceci étant dit, je vous conseille de prendre une bonne dizaine de minutes pour regarder ce documentaire, traité par une chaîne du service public et qui pour nous, se voit être très enrichissant. Allez faites ça pour nous et regardez … au moins la moitié :

Vous noterez la grande spiritualité du titre de l’épisode 1 : « Philosophie du bac à sable ». Philosophie rondement bien menée et expliquée par la voix off .
Chez Whim, nous trouvons que l’intérêt porté par la chaîne à l’univers des jeux vidéos est très intéressant. Vous aurez tous entendu autour de vous « ne joue pas à ça tu vas t’abrutir », « de toute façon la violence de nos jours c’est à cause des jeux vidéos » ou encore « la cause première de la raréfaction du thon rouge, c’est dû à GTA voir même Call of duty … ». Pour les gens qui peuvent penser cela, je vous cite ces quelques points qui ont été mis en avant par des études très sérieuses menées dans les plus grandes universités de par le monde :

  • Les jeux vidéos améliorent la vision.
  • Les jeux vidéos améliorent notre concentration , nos réflexes ainsi que notre réactivité.
  • Les jeux vidéos luttent activement contre le stress et la dépression.

Petite infographie pour résumer cela …

Outre-atlantique, il est intéressant de noter qu’il n’y a aucun lien entre les différentes tueries et les jeux vidéos. Si coupable il devait y avoir, peut-être faudrait-il plus se tourner vers les armes en vente libre non ? Messieurs de la N.R.A. (National Rifle Association), à bon entendeur … bref je m’égare.
Là où nous somme agréablement surpris par ce magazine, c’est sur leur grande ouverture d’esprit, tant sur le point de vue par lequel il aborde le sujet, que par les personnes interviewées. Mesdames et messieurs en charge de BiTS, nous vous tirons notre chapeau.

Je terminerai en vous conseillant d’aller jeter un œil (même rapide) au site mis en place par ARTE pour BiTS, de gros efforts qui nous l’espérons payeront. Il est important de replacer le monde du jeu vidéo à sa juste place, et d’arrêter de le faire passer pour le vilain petit canard du XXIème siècle…

Et vous que pensez-vous de cette initiative ?