Bon anniversaire Facebook !

Facebook a été fondé par Mark Zuckerberg en 2004, il y a donc dix ans.

Ce garçon d’une vingtaine d’année à l’époque, avait, à la base, créé le site « Facemash » permettant de noter les étudiants les plus séduisants (Transformé quelques mois après en Facebook, qui signifie « trombinoscope »).

Mark Zuckerberg - Facebook

Tout d’abord réservé aux étudiants de l’université d’Harvard, il fut ensuite ouvert à d’autres écoles et facultés par la suite (environ 800) pour devenir accessible à tous en 2007. Cette société, créée dans une chambre par un adolescent, a connu une croissance fulgurante et inédite aux Etats-Unis.

Pour information, notre ami est aujourd’hui le plus jeune milliardaire du monde.

L'empire Facebook...

Après une entrée en Bourse en mai 2012, le groupe expose fièrement aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs (dont 26 millions en France) et annonce un bénéfice net annuel de 1,5 milliard de dollars en 2013. Celui-ci est notamment dû aux publicités de plus en plus envahissantes sur le site. Le groupe peut se permettre aujourd’hui des opérations stratégiques comme, par exemple, le rachat du service Instagram en 2012 pour la modique somme de 715 millions de dollars.

Hier, lundi 3 février, Facebook a lancé, uniquement aux Etats-Unis pour le moment, l’application Paper destinée aux smartphones. Présentée comme un journal en ligne, cette application qui joue tout sur le design, permet de consulter et partager du contenu à la manière de Flipboard.  Première application créée par le Facebook Creative Labs, elle permet de suivre les principaux sujets d’actualité ainsi que d’autres thèmes comme la cuisine, la science ou le sport.

Facebook, un site dévastateur ?

Malgré un succès phénoménal, Facebook a souvent été critiqué pour son manque de frontière entre vie public et vie privée. Cette transparence virtuelle entrainant une certaine dépendance est devenue, au fil des années, pesante et angoissante pour de nombreux utilisateurs jusqu’à ce qu’un véritable phénomène de désinscription se fasse de plus en plus ressentir.

L’exhibitionnisme qui pouvait amener les utilisateurs à dévoiler l’intégralité de leur vie privée semble désormais très critiqué tout comme le « melting-pot relationnel »  (vos informations sont dévoilées à vos connaissances, amis, famille ainsi que collègues de bureau sans réelle distinction). De plus, le regard d’autrui est souvent difficile pour les adolescents sur ce réseau car, dans le monde bleu merveilleux créé par le groupe, le « paraître » est devenu le maître mot créant une véritable pression sociale.

Facebook : le revers de la médaille ?


Avec l’accentuation du débat sur la vie privée ces derniers mois, il semble que Facebook soit dans l’obligation d’évoluer pour ne pas finir par disparaître. Par définition, un phénomène de mode finit, un jour ou l’autre, par se démoder… Nous nous rappelons notamment le sort de MySpace ou encore Friendster. Le site semble néanmoins avoir les ressources et la notoriété nécessaires pour tenir … mais combien de temps ? L’avenir nous le dira.