On en entend énormément parler en ce moment, l’anonymat sur le web est un sujet sensible qui affole aussi bien les acteurs du web que les gouvernements. Mais peut-on réellement être anonyme sur le web ? Vous pourriez être surpris, mais comme en atteste cette page du blog du Hacker, nous en savons généralement beaucoup sur vous ! Voici quelques pistes pour limiter ces données

anonymat

Lorsqu’on possède un site web

Il est généralement difficile de posséder un domaine et d’être anonyme. En effet, vous devrez forcément donner des informations personnelles comme votre identité, un moyen de paiement et votre adresse IP. La plupart de ces données sont utilisées pour créer votre domaine et sont donc généralement très facilement consultables pour un internaute lambda avec l’aide d’un outil Whois. S’il est toutefois possible de ne pas rendre ses données publiques, elles sont tout de même connues de votre hébergeur qui devra les dévoiler en cas de demandes spécifiques. Il faut alors se tourner vers d’autres méthodes pour rester anonyme, comme la création d’une fausse identité ou l’utilisation des services d’hébergement de Tor. Bien entendu, ces deux méthodes ont leurs inconvénients et leurs avantages mais elles fonctionnent réellement lorsque l’on est méthodique et que l’on agit avec précaution. Attention toutefois, en cas d’activité commerciale, vous vous devez d’être identifiable facilement par vos potentiels clients, notamment dans les conditions générales de vente où votre raison sociale doit apparaître.

Le réseau Tor est 100% anonyme

Lorsqu’on navigue tout simplement

Que ce soit pour échapper aux regards indiscrets, protéger son travail, éviter le fichage général fait par de nombreux services en ligne ou outrepasser la surveillance ou la censure gouvernementale dans certains pays, les raisons pour qu’un internaute lambda souhaite naviguer anonymement sont nombreuses ! Ainsi, on optera pour l’utilisation d’un DNS ou du réseau Tor pour ne pas laisser de traces. En ce qui concerne vos communications, adoptez des services proposant des moyens de cryptage ou qui utilisent le protocole OTR. Attention toutefois, même si cela vous permet d’être bien plus discret, les gouvernements cherchent à outrepasser Tor, comme nous vous le disions dans cet article, et de nombreux sites proposant des services peu recommandables sont tombés. Alors n’oubliez pas que l’anonymat absolu est de l’ordre de l’Utopie.