Le Darknet donne du fil à retordre aux autorités et notamment au FBI… Il faut dire que le réseau Tor, royaume de l’anonymat, est la source de toutes les dérives : vente de drogue, d’armes, de faux papiers, pédophilie, terrorisme… On peut donc comprendre aisément que celui-ci dérange…

Tor : source de toutes les dérives...

Tout commence en 2014 quand les développeurs du projet Tor annoncent qu’une opération de grande ampleur vise The Onion Router (« le routeur oignon »). Le but des pirates ? Casser l’anonymat du Darknet pour permettre d’obtenir les véritables adresses IP de ses utilisateurs.

Aujourd’hui, le responsable du projet Tor accuse directement les chercheurs de l’université Carnegie Mellon (qui au final ne nient pour le moment absolument pas les faits). Ils auraient été payés un million d’euros par le FBI à l’époque pour attaquer la face cachée du Web. D’ailleurs, c’est certainement grâce à cette action que l’opération Onymous du service de renseignement intérieur des Etats-Unis eu lieu permettant de débusquer une dizaine de services illégaux cachés (dont le successeur du « supermarché de la drogue » Silk Road) et d’identifier des suspects aujourd’hui arrêtés.

fbi tor

Cela ne semble pas être un cas isolé du fait que de nombreux pays et notamment la Russie indiquent aussi vouloir casser ce réseau informatique anonyme en mettant en place des actions de grandes ampleurs. Vers la fin de Tor ?