Selon le dictionnaire Larousse, un drone est un petit avion télécommandé utilisé pour des tâches diverses. Ce qui est certain, c’est que cet objet high-tech, déjà bien présent dans le monde militaire, se démocratise peu à peu et investit différents domaines. Il faut dire que ses utilités sont nombreuses : sauvetage, surveillance, sécurité, espionnage… Whim vous propose aujourd’hui un petit tour d’horizon des possibilités qu’offre ce nouveau joujou.

Les drones envahissent notre quotidien...

Un drone pour surveiller

Bernard Magrez, surnommé « L’homme aux 40 châteaux », est propriétaire de grands vignobles. Notre septuagénaire a fait un choix peu banal dans son activité pour surveiller ces parcelles. En effet, il vient d’acquérir un aéronef de type D ou plus communément appelé, un drone. Pour se faire, il a fait appel à deux sociétés : Topo Service pour le logiciel de cartographie et Novadem pour la partie robotique. Le nom de son joujou ? « Vers l’Excellence ». Totalement autonome, cette machine de trois mètres d’envergure est équipée notamment d’une caméra infrarouge.

Ses missions seront la surveillance de la maturité du raisin, l’état sanitaire du feuillage pour détecter les maladies ou encore par exemple, repérer les zones les moins drainées. Un véritable investissement stratégique permettant d’optimiser la production et de gagner en qualité. Son prix ? Plus de 50 000 euros.

Drone vignobles

La SNCF teste actuellement les drones pour la surveillance de son réseau. En effet, dans un premier temps, la Société Nationale des Chemins de Fer français se laisse deux ans pour déployer progressivement ces engins afin de vérifier l’état des ouvrages d’art et de ses infrastructures ferroviaires. A l’avenir, il est également possible que des drones soient créés pour des missions de sûreté notamment avec la prévention des vols de câbles ou l’intrusion d’individus sur les voies. Malheureusement, pour le moment, la législation interdit les vols de drones la nuit, ce qui est un véritable frein à ce projet.

drone SNCF

Un drone pour informer

En 2013, BFM TV a été le premier média français à utiliser un drone. Le but ? Couvrir facilement un fait d’actualité et à moindre coût (comparé à un hélicoptère par exemple). L’engin a été utilisé lors des inondations dans le Sud-Ouest de la France l’été dernier. Cette pratique déjà utilisée dans certains pays anglo-saxons, va se démocratiser petit à petit.

Un drone pour capter en 3D et cartographier

Nos voisins les Suisses ont utilisé un drone pour restituer avec précision quatre monuments en 3D. Les données récoltées ont permis la création d’un maillage virtuel permettant une photomodélisation.

Le Cervin, sommet alpin situé sur la frontière italo-suisse, vient d’être cartographié à l’aide du drone eBee de la société senseFly (Parrot). Une modélisation en 3D magnifique grâce à plusieurs appareils ayant parcouru au total plus de 260 km pour plus de 2000 prises de vue.

Un drone pour jouer

Vous souhaitez franchir le cap et acquérir un drone ? Simplement pour jouer ou alors pour vous permettre de réaliser des photos et vidéos originales ?
Whim a sélectionné pour vous deux modèles de qualité à prix intéressants pour ne pas vous ruiner. Nous en profitons pour vous inviter à vous rendre sur le site Dronestagram, celui-ci permettant de partager, comme sur le célèbre Instagram, ses plus belles photos et vidéos prises par les drones.

Walkera W100 Wifi

Walkera W100 Wifi : Un quadricoptère mini (en prix et en taille). Nous le conseillons seulement si votre budget est serré car, même si la qualité de fabrication est correcte et qu’une caméra est embarquée dans le produit de base, la qualité des images reste médiocre, l’autonomie est limitée (environ 10 minutes) et l’appareil manque cruellement de stabilité. Malgré ces défauts, son prix est un atout tout comme sa taille qui peut être, surtout en intérieur, un avantage certain. Enfin, nous devons avouer que ce modèle est quand même assez résistant (agréable pour un débutant).
70€ sur le site Hobbygaga

AR. Drone 2.0

AR. Drone 2.0 : Un excellent quadricoptère de qualité Parrot qui revient en version améliorée : muni d’une caméra HD 720 p, d’une stabilité améliorée ainsi qu’un nouveau mode spécial débutants, il pourra être piloté à partir d’un smartphone ou d’une tablette (iOS et Android). Même si nous vous proposons ici un « pack », sachez qu’il est peut être acquis pour moins cher en version « simple ».
349€ le pack sur la Fnac (avec carènes intérieure + extérieure noires, 2 batteries, un chargeur, 4 jeux d’hélices, 1 outil de montage des hélices)

Les drones vont envahir notre quotidien… Vous souvenez-vous d’Amazon Prime Air ? Même si cela semblait être un véritable coup marketing, le géant Amazon annonçait il y a peu de temps vouloir livrer par drones dans le futur. En plus des applications vues dans notre dossier ci-dessus, ils permettent aussi déjà de livrer des médicaments dans des zones sinistrées, de couvrir médiatiquement des événements comme le Tour de France, de détruire les frelons asiatiques, de surveiller les feux de forêts, de présenter des biens immobiliers… ou encore, d’accompagner les forces de l’ordre ou les pompiers dans leurs métiers. Les utilités ne manquent pas et la technologie évolue rapidement.

Et vous, auriez-vous souhaité un drone pour Noël ?