Dans un monde où tous les objets sont connectés (brosse à dents, lunettes, lentilles, bague,… ), l’autonomie des batteries est devenue un réel débat. En effet, les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de mettre au point des objets high-tech fabuleux mais souvent, la source d’alimentation reste un réel problème. Heureusement, des chercheurs travaillent quotidiennement sur les batteries du futur en utilisant notamment… la chaleur humaine !

Prenons l’exemple le plus concret : votre smartphone. Ce compagnon quotidien vous permet désormais de vous accompagner dans une multitude de tâches mais une contradiction inquiète encore aujourd’hui les fabricants. Cet objet dit « mobile » reste cependant un brin sédentaire par son mode d’alimentation. En effet, vous, lecteurs de Whim.fr : N’avez-vous jamais été pris de panique suite à une batterie vide et à l’arrêt brutal de votre smartphone en pleine journée ??? Si ce syndrome de l’écran noir reste la plupart du temps sans réelle conséquence, il n’en est pas moins déstabilisant pour son utilisateur.

Saviez-vous, qu’au repos, la chaleur humaine peut dégager une puissance jusqu’à 100 W

Alors comment résoudre ce problème récurrent ? De nombreuses innovations sont en cours d’élaboration mais l’une d’entre elles a titillé notre esprit geek car c’est celle qui nous semble la plus pratique : une batterie fonctionnant grâce à la chaleur humaine ! Avec une commercialisation prévue dans trois ans, cette source d’alimentation présentée au CES de Las Vegas réglerait ce problème de manière très efficace.
Ce système de récolte d’énergie développé par la société Perpetua se nomme TEGwear. Il est associé à une batterie miniature de la société franco-italienne STMicroelectronics. En contact avec la peau ou même directement sur un vêtement, cette puce permettrait de récolter de l’énergie humaine (pour le moment jusqu’à 3 volts).

Les nouvelles technologies vont donc permettre très rapidement de concevoir des batteries toujours plus puissantes, totalement autonomes, ultra-plates mais également pliables. Affaire à suivre…