Le paiement mobile, vous en avez obligatoirement entendu parler mais jusqu’à présent, ce système peinait à se démocratiser… Bonne nouvelle ! Après de longues années d’attente, cette technologie semble enfin se lancer ! Il reste donc à vaincre les quelques réticences restantes mais Apple semble avoir montré le bon chemin avec son tout nouveau système Apple Pay.

Apple Pay

Apple Pay : l’avenir du paiement ?

Lors de la dernière conférence Apple, nous avons notamment eu le droit à deux modèles d’iPhone 6 ainsi qu’une Apple Watch… mais si la véritable révolution était le système Apple Pay ?

Pour simplifier, Apple Pay utilise Passbook (le porte-monnaie électronique permettant à l’utilisateur d’enregistrer sa ou ses cartes bancaires), la technologie NFC (présente à partir de l’iPhone 6) ainsi que le système Touch ID (capteur d’empreinte digitale). Vous souhaitez régler un achat ? Approchez votre iPhone 6 près d’un terminal adapté, touchez le capteur et c’est terminé !

L’avantage concurrentiel de ce système est en réalité double. 

Premièrement, le capteur d’empreinte digitale permet une authentification renforcée. Un numéro de paiement unique ainsi qu’un code de sécurité dynamique sont alors générés. De plus, Apple a confirmé ne vouloir en aucun cas collecter les données et de ce fait, la firme assure qu’elle ne connaîtra pas ce que vous avez acheté, où vous l’avez acheté et même le commerçant ne pourra pas visualiser votre code de sécurité.

Deuxièmement, la force de frappe d’Apple permet aujourd’hui à la société d’annoncer de nombreux partenariats : en plus de Visa, Mastercard et American Express, la firme de Cupertino peut se venter d’avoir convaincu 6 banques américaines. Et comme si cela ne suffisait pas, ce système de paiement mobile sera accepté chez Mac Donald’s, Subway, Starbucks, Disney… En tout, environ 200 000 commerces américains (et ce n’est bien entendu que le début).

apple pay

Quand on sait qu’aux Etats-Unis, la fraude à la carte bancaire est 40% plus importante qu’en France, on se dit que le système d’Apple risque réellement de révolutionner le paiement. Dans un premier temps de l’autre côté de l’atlantique mais très bientôt, pourquoi pas dans le monde entier.

Une sacré claque pour Paypal (et donc eBay) qui a d’ailleurs vu son cours en bourse s’effondrer après l’annonce de ce système. Il faut dire que la société utilise et développe actuellement un système équivalent notamment en partenariat avec Samsung.

Le géant du paiement est d’ailleurs passé à l’offensive en achetant une page de publicité dans le New York Times. Le but ? Délivrer un petit message à Apple : « Nous, le peuple, voulons que notre argent soit plus en sécurité que nos selfies« … Avec cette action, PayPal rappelle donc la fameuse histoire des comptes de célébrités piratés apparemment à cause d’une faille chez la firme à la pomme croquée.

Paiement mobile dans les enseignes de grande distribution

Après l’avoir testé de manière concluante dans le magasin de Faches-Thumesnil, le célèbre Auchan vient d’annoncer le déploiement de Flash’NPAY, une solution de paiement mobile. Celle-ci sera étendue dans les 120 hypermarchés français dès le deuxième trimestre 2015. En plus de payer avec votre téléphone, il sera possible d’y stocker sa carte de fidélité, ses bons de réduction mais aussi… ses tickets de caisse ! Le but de Flash’NPAY ? Tout simplement « simplifier le parcours client » selon Benoît Liagre, directeur général de la nouvelle application.

Pour Auchan, le gain de temps sera en moyenne de 21 secondes en caisse.

Auchan n’est pas la seule enseigne de grande distribution à rentrer dans la bataille. Par exemple, E.Leclerc teste également une application mobile développée par une start-up luxembourgeoise Flashiz et permettant au client de payer en caisse directement avec son smartphone. Nommé « Paiement Flash », le système est actuellement déployé dans quatre magasins.

Flash Paiement

En plus d’éviter au client de sortir sa carte bancaire, l’application développée par Banque Edel (banque du groupement E.Leclerc) ainsi que la société Mobey SA peut permettre des transferts d’argent entre particuliers ou encore de régler ses achats sur Internet. La démocratisation dans l’ensemble des magasins E.Leclerc risque d’être rapide si l’expérience se veut concluante. L’enseigne nous montre donc encore une fois qu’elle croit au créneau du mobile. Nous pouvons citer « Mon Leclerc » pour la dématérialisation des cartes de fidélité mais aussi « Qui est le moins cher » ou encore l’application « Scan 2D » permettant notamment de connaître la composition et l’origine d’un produit.

Grâce à son Apple Pay, le géant Apple impose donc le paiement mobile comme une solution d’avenir. Cette technologie semble donc être sur le point d’intégrer la plupart des magasins mais une question reste entière… L’ogre de Cupertino laissera-t-il la place aux autres systèmes en cours de développement ?