Rassurez-vous, nous suivons le Mobile World Congress de Barcelone de très près. Après vous avoir présenté le tout nouveau Samsung Galaxy S5, et alors que l’on attend toujours un signe de vie d’Apple sur le marché des montres connectées, c’est au tour de la toute nouvelle gamme Gear du constructeur sud-coréen de passer au crible : Samsung Gear Fit, Gear 2 et enfin, Gear 2 Light (ou Neo selon les pays). Présentation des trois modèles.

Samsung Gear Fit

« Un objet connecté au positionnement très fort dans le sport et les notifications, à mi-chemin entre les Gear et les bracelets rivaux actuels. » – Samsung

La Gear Fit possède un écran tactile et incurvé Curved Super AMOLED de 1,84 pouce avec une résolution de 432 X 128. Grâce à sa certification IP67, elle résiste à l’eau et à la poussière. Elle pèse 27 grammes pour les dimensions suivantes : 57,4 × 23,4 × 11,95 mm et possède un bracelet hypoallergénique.

Ce produit est doté du Bluetooth 4.0 LE (Low Energy). Samsung annonce une autonomie de 3 /4 jours en conditions normales et jusqu’à 5 jours en mode basse consommation. Par contre, elle est seulement compatible avec les smartphones Galaxy et tourne d’ailleurs sous un OS « maison » basé sur Tizen.

Samsung Gear Fit

A quoi sert-elle ?

La Gear Fit est à mi-chemin entre une montre connectée et un bracelet fitness

Avant tout, le Gear Fit affiche l’heure et permet de recevoir vos notifications : appels, emails, alarme, SMS et les notifications issues de certaines applications tierces (contrairement à la plupart des bracelets connectés à ce-jour) mais son ADN est clairement ciblé sport avec un coaching très complet en temps réel.

Au programme par exemple : podomètre, vitesse de course et mesure du rythme cardiaque à l’aide d’un capteur intégré au dos. La Gear Fit permet donc de visualiser une multitude de données mais sera surtout en mesure d’analyser en détails votre activité quotidienne.

Samsung Gear 2

La Samsung Gear 2 reprend plus ou moins le design de la première version. Samsung choisit d’adopter un bracelet standard de 22 mm de large. Il est donc possible de le changer simplement. De ce fait, l’appareil photo de 2 mégapixels est intégré dans le corps de la montre (Contrairement au modèle précédent qui loge l’appareil photo dans son bracelet).

Sinon, son écran de 1,63 pouces est de type Super Amoled (320 X 320). Elle dispose de 512 Mo de RAM, de 4 Go de mémoire, d’une puce double-cœur cadencée à 1 GHz et tout cela pour un poids de 68 grammes (contre 74 grammes pour la Gear 1). Concernant l’autonomie, Samsung annonce 2/3 jours contre 25 heures pour la première Gear, certainement grâce à l’OS Tizen.

En terme de fonctionnalités, vous pouvez bien entendu recevoir vos notifications : appels, emails, alarme, SMS et les notifications issues de certaines applications tierces mais vous pouvez également bénéficier d’un coaching sportif personnalisé grâce à l’application S Health. Elle permet de visualiser et analyser vos informations récupérées notamment par un cardiofréquencemètre, un podomètre et un gyroscope.

Il est aussi désormais possible d’écouter de la musique sans passer par le smartphone mais directement avec par exemple un casque ou une oreillette. De plus, vous pouvez également piloter votre téléviseur à distance grâce à un capteur infrarouge. Enfin, tout comme les deux autres modèles de montres connectées et le Galaxy S5, une certification IP67 permet de la rendre étanche (jusqu’à 1 mètre de profondeur) et de la protéger contre la poussière.

Samsung Gear 2 Light (ou Neo selon les Pays)

Cette dernière montre, la Gear 2 Light (ou Neo selon les Pays) est le modèle « bas de gamme ». En optant pour celle-ci, vous perdez le capteur photo 2 mégapixels de la Gear 2. Conséquences ? Vous ne pouvez plus prendre de photos vous l’aurez compris 🙂 mais, de ce fait, elle s’en trouve plus légère avec 55 grammes contre 68 grammes pour la Gear 2.

Samsung Gear Light (ou Neo)

Pour le moment, pas de prix, mais une sortie le 11 avril 2014. Samsung a annoncé la mise à disposition de plus de 100 applications compatibles avec ces smartwatches, une bonne nouvelle car c’était un véritable défaut de la première mouture. Ces smartwatches devraient être bien accueillies par le public car ces nouveaux modèles surfent sur la tendance du coaching personnalisé et elles sont, de plus, plus légères  plus fines et plus endurantes en terme d’autonomie.

Un trait tiré donc sur la Galaxy Gear, la première montre connectée de Samsung où le constructeur s’était, semble-t-il, un peu précipité sur le marché… Nous pouvons par contre regretter l’appareil photo qui reste à seulement 2 mégapixels sur la Gear 2.

Découvrir l’article sur le tout nouveau Samsung Galaxy S5