Coup de tonnerre à la rédaction : la Keynote tant attendue est finie, sans grande annonce, sans innovation majeure, sans panache. Où est donc passé Apple, marque « cool » et novatrice par excellence, qui lors d’un passé pas si lointain agitait avec audace et génie tous les marchés qu’elle touchait ? La réalité est là, et elle est amère pour tous les fans de la marque à la pomme : Apple piétine et a perdu ce fameux « temps d’avance » qui faisait d’elle le leader incontesté et incontestable des marchés des tablettes, smartphones et lecteurs MP3. Mais que l’on se rassure ! Apple n’est pas mort et les projets sont semble-t-il nombreux pour 2014. Whim vous propose un tour d’horizon des différentes rumeurs.

Ceci était une révolution

Comme nous l’évoquions en débriefant les annonces des iPhone 5s et 5c, le marché des smartphones semble être arrivé à une maturité telle qu’il devient quasi impossible d’y apporter une innovation « rupturiste ». Le moindre chamboulement de nos habitudes d’utilisation, aussi mineur soit-il, est ainsi voué à l’échec : utiliser un stylet plutôt que vos doigts sur votre Samsung ? Quel manque de praticité ! Demander à Siri quand est votre rendez-vous chez le banquier ? Merci la discrétion !

iPhone 5s disponible en 3 coloris

Nous semblons donc tous être en quête d’innovations, mais nous sommes les premiers à nous plaindre du changement. Cela, les marques l’ont bien compris et tout risque est désormais mesuré, étudié, minimisé, et donc pas si innovant en définitive. De plus, l’ouverture d’Apple à un actionnariat plus « intéressé » depuis la mort de Steve Jobs a modifié les priorités : désormais, ce sera plus d’argent et moins d’innovation.

De l’argent, Apple en a désormais plus qu’il n’en faut (146 milliards de dollars !), de quoi multiplier les projets. Le renouvellement d’Apple passera par la création de nouveaux marchés (donc de nouveaux besoins) ou par l’évolution de produits déjà présents dans notre quotidien et sur lesquels la marque est absente.

iCar, la voiture connectée

La rumeur commence à dater (2011, soit une éternité sur le secteur des nouvelles technologies) mais revient avec insistance ces derniers temps. Le groupe de Cupertino plancherait sur une introduction de son système iOS à l’intérieur de nos voitures, et ce pour 2014. Si ce projet semble plus crédible que la construction d’une auto de A à Z, ce ne sera là encore pas une innovation à proprement parler. En effet, Ford a lancé il y a peu de temps son système  SYNC App Link, qui permet de connecter tous vos terminaux à l’intérieur de votre voiture et de les commander par la voix : envoi de messages, appel, demande d’itinéraire, lecture de musique…

ios car

Le système d’Apple reposerait sur un écran tactile permettant de contrôler toute la voiture, sans faire appel à un autre terminal, et irait donc plus loin que le système Ford qui contrôle uniquement des applications en lien avec votre smartphone. Vous pourrez ainsi régler la climatisation, la radio, le GPS, et tout cela du bout des doigts. Votre smartphone ne sera pas en reste ! En se basant sur Siri, votre smartphone sera en mesure d’envoyer des messages, de lire vos mails, etc. Rien de bien révolutionnaire mais un avantage certain pour Apple. En effet, Siri est un système qui se perfectionne avec son utilisation : les questions que vous posez et qui demeurent sans réponse sont traitées par Apple qui tâche d’améliorer le système pour ne plus être collé. Plus on l’utilise, plus il est bon ! Une utilisation généralisée en voiture permettrait donc à Apple de faire progresser l’ensemble de l’outil et d’améliorer son image, globalement entachée par le décalage entre la promesse initiale et la réalité.

 

100. C’est le nombre de designers travaillant sur le look de la prochaine montre connectée made in Apple. Le temps de mettre tout le monde d’accord, pas étonnant que Samsung ait devancé les Californiens en lançant le 04 septembre dernier sa Galaxy Gear. Pourquoi ce retard ? Encore une fois, Apple semble décidé à faire mieux que ces concurrents. Là où les Coréens se sont « contentés » de créer un terminal connecté en forme de montre, une équipe spécialisée en biométrie travaille chez Apple dans un but précis : faire de cette montre un compagnon de vie autonome. Si l’on en croit les rumeurs et les fuites (maîtrisées ?), iWatch embarquerait une technologie d’analyse du sommeil, des capteurs cardiaques (comme Nymi ?) et autres systèmes de santé/bien-être…

iWatch, trop tard ?ARTICLE 8 CONCEPT IWATCH 2

Une différence de philosophie donc, pour un objet différent. Est-ce suffisant pour apparaître comme « innovant » dans la tête d’un consommateur toujours plus critique ? Avec un prix de lancement estimé entre 150 et 250$, la montre d’Apple aura donc fort à faire pour concurrencer la Galaxy Gear.

La tentation de la « phablette » ?

On a connu Apple plus téméraire. Depuis 2001 et l’arrivée de l’iPod, pas une année ne s’est écoulée sans que Steve Jobs ou Tim Cook  annoncent un nouveau produit, ou a minima une déclinaison d’un produit existant dans un nouveau format. 2013 est à ce titre une année blanche pour Cupertino (en tout cas pour le moment). Lors de cette Keynote, nous aurions pu nous attendre à l’annonce d’un nouveau format d’iPhone ou d’iPad, un « entre-deux » qui manque tant dans la gamme d’Apple : une phablette. Il n’en a rien été. La faute à une volonté de minimiser les risques ?

iphone-5s-phablet

Le Wall Street Journal croit ainsi savoir que des tests sont en cours pour développer un iPhone doté d’un écran de 5,7 pouces, baptisé simplement iPhone 5.7. Aussitôt démentie par Apple, cette rumeur a été l’occasion pour ces derniers de réaffirmer leur argument : l’écran de 4,8 pouces est idéal pour  l’utilisation quotidienne d’un téléphone. Il est intéressant de noter qu’Apple a défendu son positionnement prix contre vents et marées, avant de récemment céder avec un iPhone « low-cost ». En sera-t-il de même pour ce format hybride ? Nul doute que nous en saurons plus à l’horizon 2015.

iTV, le serpent de mer

C’était, avec la voiture connectée, une des dernières ambitions de Steve Jobs. Révolutionner la télévision, qui manquait alors de connexion et d’interaction, semblait un projet facile et technologiquement à la portée d’Apple. Mais voilà, le projet patauge. Voulant contenter des fans immédiatement séduits par l’idée du Gourou, Cupertino lance Apple TV, une box vous permettant d’accéder à votre contenu iTunes (musique et vidéo), à de la VOD, et tout cela avec l’esthétisme si agréable d’une interface Apple. Comme solution temporaire, on a connu pire. Une solution temporaire qui dure 6 ans par contre, cela n’est pas à la hauteur d’une telle marque. Depuis la disparition de Steve Jobs, le projet semble avoir disparu de tous les écrans radar, mais en ces temps où le manque d’inspiration semble s’être installé, Tim Cook pourrait bien rouvrir certains placards.

iTV

Les récentes innovations sur ce secteur ne manquent pas. Ultra HD, Visiocasque, connexions et interactions possible via toute sorte de support, Apple partirait avec un bon train de retard sur le marché. Le lancement de la PS Vita TV de Sony vient concurrencer directement Apple TV, et pourrait pousser les américains à se lancer enfin dans un projet plus conséquent. Encore une fois, Apple attend d’être bousculé pour réagir, cela deviendrait-il une mauvaise habitude ?

Apple, un leader, vraiment ?

La question mérite d’être posée. Au vu de son comportement et de sa manière de mener l’innovation, on peut s’interroger sur la capacité d’Apple à dominer un marché, tant ils nous semblent plus à l’aise dans un rôle de challenger. Bousculer le marché, suivre pour améliorer, mettre un coup d’arrêt à la concurrence en ringardisant en une innovation une gamme entière, voilà la vraie personnalité d’Apple. Cette nouvelle identité de superpuissance cachée derrière ses brevets aurait de quoi faire retourner Steve Jobs dans sa tombe. Apple n’a jamais dominé le marché des ordinateurs, mais chaque nouvel OS est un coup de vieux de plus porté à Microsoft. Ils n’ont pas créé le baladeur, mais l’ont démocratisé en un seul produit. Nokia dominait le monde de la téléphonie, avant qu’un ovni appelé iPhone ne leur cause un préjudice non négligeable.

innovation

Avec la voiture, la montre, la télévision ou encore la phablette, Apple regorge de projets dont on ne sait rien de leur état d’avancement. Simple idée ou bombe prête à être lâchée dans quelques mois, Cupertino est en sommeil. Une chose est sûre, les fans à travers le monde n’attendent qu’une chose, entendre une fois de plus que oui, « ceci est une révolution ».