Quand certains voient Facebook mourir, soyons raisonnables, pour nous, ils survivront… Leur stratégie ? Faire évoluer petit à petit leur réseau social pour s’adapter aux mutations sociétales mais également se diversifier dans des domaines stratégiques (Nous l’avions vu avec l’Oculus Rift). Petit tour d’horizon des nouveautés récentes du géant bleu.

Facebook

Facebook travaille sur un concurrent de Snapchat

Le rachat de Snapchat par Facebook ayant échoué (nous nous rappelons de l’offre refusée atteignant les trois milliards de dollars), Mark Zuckerberg semble du coup vouloir le concurrencer ! En effet, le milliardaire superviserait la création d’une nouvelle application. Tout comme Snapchat, elle serait dédiée à l’échange de photos et vidéos « temporaires » (s’effaçant au bout de quelques secondes après l’envoi). L’appli « maison » serait baptisée Slingshot en interne selon le Financial Times et pourrait même apparaître très rapidement cette année. Pour rappel, Snapchat évolue de son côté avec le lancement récent d’un système d’appels vidéo.

Rappelons-nous qu’en janvier, Marc Zuckerberg indiquait que « l’objectif des trois prochaines années est de bâtir de nouvelles expériences de partage »

Facebook... un nouveau Snapchat ?

Facebook lance un bouton « je vote » pour les européennes

Vous le savez, aujourd’hui (dimanche) nous allons tous voter pour élire nos députés européens… oui, oui… j’ai bien dit tous! Du coup le réseau social lance un nouveau bouton : « je vote ». Facebook s’est en fait confié au Huffington Post en indiquant vouloir généraliser le bouton « I’m a voter » sur toute la planète. Pour rappel, cette nouveauté très « citoyenne » était apparue lors des élections américaines de 2010 et 2012 et selon une étude, il serait excellent pour permettre de diminuer le taux d’abstention (le réseau social indique avoir capté 340 000 votants supplémentaires aux urnes grâce à la fonctionnalité à l’époque). Il faut savoir qu’un service sera greffé permettant de trouver les bureaux de vote locaux.

Facebook incite au vote

Facebook vous aide à draguer

Grâce à Facebook, trouvez désormais votre âme soeur. Le réseau social a lancé en effet un nouveau bouton permettant de demander à vos « amis » s’ils sont célibataires. Ce bouton « ask » apparu pour le moment aux Etats-Unis a le mérite d’être direct surtout que l’utilisateur questionné peut même demander clairement pourquoi son « ami » désire connaître son statut amoureux. Il est d’ailleurs possible d’y joindre un petit message, de lui proposer d’aller boire un verre ou même de se voir tout court… Nous trouvons cette fonctionnalité très stratégique pour Facebook quand on voit le succès des sites de rencontres sur Internet mais il faut dire que, comme souvent (pour ne pas dire toujours), ce service permet encore une fois de récolter des informations sur ces utilisateurs et de proposer des publicités toujours plus ciblées. Facebook, la nouvelle agence matrimoniale 2.0 ?

Facebook vous aide à draguer

Facebook se prépare à concurrencer Shazam

La notoriété de Shazam est sans précédent. Il faut dire que ce service de reconnaissance musicale est absolument génial… assez génial pour faire des envieux ! Facebook vient donc d’annoncer vouloir lancer prochainement aux Etats-Unis un service identique mais en y ajoutant quelques fonctionnalités. Un responsable du réseau social indique en effet que « si vous choisissez d’activer cette fonction, vous aurez le choix d’utiliser le micro de votre téléphone pour identifier telle chanson que vous êtes en train d’écouter ou telle émission ou film que vous êtes en train de regarder ».

Facebook va concurrencer Shazam

Facebook se positionne sur l’activité physique

La société de Marc Zuckerberg vient de racheter Moves, une application surveillant l’activité physique à partir de son smartphone. Au programme, l’application vous permet de visualiser de manière classique le nombre de vos pas mais également différentes informations comme les distances parcourues, la durée et les caractéristiques de vos activités sportives, les calories dépensées, etc. et tout cela sans trop utiliser votre batterie. Bien entendu, vous pouvez partager toutes ces informations et créer de véritables statistiques personnelles.

« L’équipe de Moves a construit un outil incroyable pour les millions de personnes qui veulent mieux comprendre leur activité sportive quotidienne, et nous attendons avec impatience que l’application continue à gagner de l’élan » – un porte parole de Facebook

Facebook

Facebook vous aide à localiser vos amis

Très bientôt, vous pourrez utiliser la fonctionnalité « Nearby Friends »… en tout cas aux Etats-Unis. Cet nouvel outil développé par Andrea Vaccari, le développeur de l’application de géolocalisation « Glancee » rachetée par Facebook il y a deux ans, vous permet très simplement de retrouver vos amis à proximité.  Il suffit de se géolocaliser, d’indiquer éventuellement ce que vous faites (à l’aide de 40 caractères) et de choisir avec qui vous voulez le partager.

Nearby Friends

Facebook prévient le harcèlement

Sachez qu’il existe un tout nouvel outil contre le cyberharcèlement. En effet, Facebook vient de lancer la version française de son portail de prévention du harcèlement. En partenariat avec l’association française « e-Enfance« , les ingénieurs de Facebook ainsi que le « Center for Emotional Intelligence » de l’Université de Yale, le réseau social a donc créé cette fonctionnalité permettant de luter contre les dérives présentes sur le site. Elle est destinée bien entendu aux adolescents mais également aux enseignants et aux parents pour signaler ou tout simplement prévenir un éventuel harcèlement à travers des boites à outils complètes.

Facebook tente de lutter contre le harcèlement

Facebook développe la publicité vidéo

Le géant bleu permet désormais aux annonceurs de diffuser des publicités de 15 secondes en France, en Grand-Bretagne mais également dans cinq autres pays. Celles-ci se lancent automatiquement et s’affichent directement sur les pages consultées par les utilisateurs. Pour éviter une trop forte intrusion, les vidéos restent muettes sauf si vous cliquez dessus. Comme d’habitude, Facebook a testé ce service aux Etats-Unis avant de le développer dans le reste du globe.

Facebook développe la publicité vidéo

Facebook se décide enfin à protéger nos données ?

Très critiqué sur la protection des données, Facebook souhaite lancer une nouvelle fonction dans les semaines à venir permettant aux publications des nouveaux inscrits de ne plus être publiques par défaut. Un petit pas certes mais un pas important quand on connaît la rigidité de la société sur ce point. De plus, Facebook veut également vérifier de manière plus assidue la protection des informations privées publiées. En effet, il sera désormais possible beaucoup plus facilement d’étudier les applications tierces utilisant les données du réseau social mais également de « faire le point » sur vos publications et vos informations.

Un peu de plus de protection sur Facebook ?

Facebook se doit d’évoluer. Les jeunes boudent de plus en plus le réseau social mais les internautes changent aussi de manière générale… La confidentialité et la protection des données ont désormais une importance primordiale.

Même si le réseau social reste très populaire et influent, Facebook peine encore à s’imposer sur les terminaux mobiles. Ils se doivent donc de persister en imposant par exemple récemment à la plupart des utilisateurs d’installer l’application Messenger pour mobiles (obligation qui a d’ailleurs été très mal vécue par les personnes concernées).

La stratégie de Marc Zuckerberg est donc d’innover avec de nouvelles fonctionnalités (même si certaines se font vite oublier comme le fameux « poke », « home » l’interface Android, « camera » le service de photos, etc.) et de s’imposer sur des secteurs stratégiques : la musique, le sport, la santé, etc. Il est vrai que depuis dis ans, ils ont su accumuler du cash permettant de poser leurs pions pour le futur à la manière de Google. Ils étendent donc leur empire petit à petit pour voir le futur avec plus de sérénité.