Vous vous souvenez ? Le géant Amazon avait fait beaucoup parlé de lui l’année dernière en annonçant tester la livraison par drone. Ce projet nommé « Prime Air » avait divisé l’opinion publique  : certains voyaient un fantastique coup de pub, d’autres le début de la démocratisation des drones dans les airs… Une chose est certaine, les sociétés constatent peu à peu le potentiel de ces engins et de nombreuses semblent vouloir se positionner sur ce nouveau créneau de livraison. Cet été, Google a présenté Project Wing, un projet similaire à celui d’Amazon, DHL a annoncé son Parcelcopter 2.0 et aujourd’hui c’est au tour de La Poste…

drone La Poste

La Poste ou plus exactement sa filiale GeoPost, expérimente la livraison par drone dans le Var. En partenariat avec le Centre d’Etudes et d’Essais pour Modèles Autonomes (CEEMA), l’entreprise a mandaté la société Atechsys pour créer un drone capable de transporter des colis pesant au maximum quatre kilos et cela, dans un rayon de ving kilomètres.

« Les phases de décollage, de vol, d’atterrissage et de retour à la case départ étaient toutes automatisées et ont donné entière satisfaction. Ce test valide l’approche choisie et ouvre de nouvelles perspectives que nous pourrions développer dans le futur » – Geopost, filiale du groupe La Poste

Contrairement à Google et Amazon par exemple, l’appareil peut livrer même si un moteur tombe en panne (prototype de drone avec six rotors). La filiale de La Poste a indiqué que de nombreux essais devront encore être réalisés pour tester notamment l’endurance et la robustesse des engins mais pour le moment, l’expérience est très positive. Enfin, la société a annoncé que si tout se passe bien, il est possible qu’une « belle surprise » arrive au printemps prochain ! Les drones vont donc finir par envahir notre ciel ? Affaire à suivre donc.