Des chercheurs de l’université de Stanford en Californie sont sur le point de créer le « Saint Graal » de la batterie au lithium… C’est en effet dans un article publié dans la revue scientifique Nature Nanotechnology que l’on apprend qu’une solution semble avoir été trouvée pour « enfin » optimiser nos batteries ! Terminé la recharge quotidienne et fastidieuse de nos smartphones ? 

Comment optimiser sa batterie ?

Comment optimiser sa batterie ?

L’électronique a envahi peu à peu notre quotidien et un problème est devenu récurrent : la batterie. Il est vrai que si nous prenons l’exemple des smartphones et leur côté très addictif, c’est un composant qui est devenu au fil des années essentiel… L’autonomie de celle-ci peut même devenir aujourd’hui réellement déterminante lors d’un achat. Vous le savez tous, difficile aujourd’hui de trouver un smartphone avec une autonomie exceptionnelle. Nous sommes donc souvent obligés de trouver des astuces permettant d’optimiser sa batterie.

Pour comprendre l’intérêt d’une telle découverte, il faut déjà expliquer qu’une batterie actuelle est composée pour simplifier de lithium (lithium-ion ou lithium-polymère) mais également de composants chimiques (graphite, silicium, etc.).

Une batterie « classique » est donc constituée de trois éléments : l’électrolyte (permettant la circulation des électrons), l’anode (qui transmet les électrons) et la cathode (qui reçoit les électrons).

Aujourd’hui, le lithium est intégré dans l’électrolyte… mais dans l’électrolyte seulement ! Même si jusqu’à présent, la communauté scientifique s’accordait à dire qu’une batterie composée à 100% de lithium (ou presque) était une meilleure chose pour l’autonomie, personne n’avait trouvé la solution… En effet, tous les tests réalisés montraient que la batterie pouvait rapidement devenir instable (chauffe voire explosion). C’est donc ce point-là que les chercheurs tentaient d’améliorer depuis des années…

Une batterie révolutionnaire ?

Une batterie révolutionnaire entièrement au lithium

Ce sont donc des chercheurs américains (dont Steven Chu, Prix Nobel 1997) qui ont réussi à mettre au point une anode de lithium pur à forte densité énergétique… Pour être clair, plus le lithium est présent, plus la batterie sera autonome. Ici, en plus du lithium présent dans l’électrolyte, il sera également logé dans l’anode.

Nous allons donc certainement assister à une révolution… En effet, les chercheurs indiquent que cette découverte peut rendre les batteries plus légères, plus petites, plus efficaces (une autonomie triplée) mais également avec une durée de vie plus importante… Une aubaine pour nos smartphones adorés, nos montres connectées (ou même pour les voitures électriques par exemple) même s’il faudra encore attendre un peu (au moins cinq ans selon les chercheurs) : rappelons que la technologie est encore en cours de développement dans ce laboratoire.